Notre droit de raisonner, cette lumière qui est en nous

lundi 2 septembre 2019.
 

Notre lumière intérieure ne doit pas être affaiblie ou éteinte par le souffle continu des médias et quelconque pression de conformité.

Réponse à Robert Mascarell concernant sa "lettre sans complaisance à mes ami(e)s communistes"

Article de Robert Mascarell : Cliquez ici

J’ai eu la même jugement que vous, concernant l’émission à laquelle vous faites référence, à l’égard de Pierre-Laurent, pas du tout assez réactif et pas assez offensif.

Vos différentes interventions concernant les médias montrent que vous êtes parfaitement conscient de l’importance que ceux-ci peuvent avoir sur la formation des représentations socio-politiques dans la tête de nos concitoyens. Et c’est une qualité qui n’est pas si répondue que l’on pourrait le croire.

Votre réaction est tout à fait bénéfique pour la démocratie. Trop de militants dans différents partis sont encore attachés au culte de la personnalité qui pourrait se traduire : non pas par "n’touche pas à mon pote" mais par "n’ touche pas à mon chef".

Défendre un responsable politique lorsqu’il est l’objet d’attaques injustifiées est tout à fait normal mais le défendre lorsqu’il est l’objet de critiques fondées et pouvant par cette occasion permettre de corriger certaines erreurs, relève d’une attitude clanique génératrice d’intolérance.

Chacun, outillé de ses connaissances, de son expérience, et surtout de ses capacités de raisonnement, doit pouvoir juger en toute liberté avec sa lumière intérieure.

Le philosophe indien Krishnamurti a excellemment décrit cette démarche.

Je me permets de le citer ici

"Il faut être à soi-même sa propre lumière. Cette lumière est la seule et unique loi : : il n’en existe pas d’autre. Toutes les autres lois émanent de la pensée, et sont donc fragmentaires et contradictoires. Être à soi-même sa propre lumière, c’est refuser de suivre la lumière d’un autre, si raisonnable, si logique, si exceptionnel, si convaincant soit-il. Vous ne pouvez pas être votre propre lumière si vous êtes plongé dans les ténèbres de l’autorité, des dogmes, des conclusions hâtives. […]

Être à soi-même sa propre lumière : là est la vraie liberté et cette liberté n’est pas une abstraction, elle n’est pas le fruit de la pensée. Être authentiquement libre, c’est être affranchi de toute dépendance, de tout attachement, de toute soif d’expérience."(P 10)

"Nous avons tous envie de nous fier à celui qui fait des promesses, car nous n’avons nulle lumière. Mais cette lumière, personne – aucun gourou, maître ou sauveur – personne ne peut vous la donner.

Dans le passé, nous nous sommes assujettis à diverses formes d’autorité : nous avons eu foi dans les autres, et ils nous ont exploités ou trahis du tout au tout. Il faut donc se défier de toute forme d’autorité spirituelle, il faut la récuser. "(P27) (Cette lumière en nous de Krishnamurti. Editions Stock)

(Je cite ici Krishnamurti mais cela ne signifie pas que je sois en accord avec toutes les thèses qu’il peut défendre)

On peut avoir évidemment une approche plus occidentale de la question en se référant à Spinoza sur le droit naturel de penser c’est-à-dire de raisonner. Cliquez par exemple icipour une telle approche.

Hervé Debonrivage


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message