FASCISME : bête immonde aux dizaines de millions de victimes

vendredi 11 octobre 2019.
 

- 1) Définition de l’holocauste
- 2) Le nombre de victimes du nazisme
- 3) Le fascisme ne doit pas être réduit à Hitler
- 4) Le fascisme, hydre aux multiples têtes

Fascismes de 1918 à 1945 : naissance, caractéristiques, causes, composantes, réalité par pays

1) Définition de l’holocauste

Celle donnée par "L’Encyclopédie de la Shoah" peut être retenue comme point de départ :

https://www.ushmm.org/fr/frequently...

Qu’est-ce que l’Holocauste ?

On désigne par le terme Holocauste la persécution et l’annihilation systématiques soutenues par l’Etat des Juifs d’Europe par l’Allemagne nazie et ses collaborateurs entre 1933 et 1945. Les Juifs furent les victimes principales de cet Holocauste ; les Roma et les Sinti (Tziganes), les personnes souffrant de handicaps physiques et mentaux, et les Polonais, furent également la cible de destruction ou de décimation pour des raisons raciales, ethniques ou nationales. Des millions d’autres, dont des homosexuels, des Témoins de Jehovah, des prisonniers de guerre soviétiques et des dissidents politiques, subirent une oppression sévère, ou furent tués dans l’Allemagne nazie.

Les deux premiers groupes massivement victimes du nazisme furent dans les années 1933 à 1936 : les Juifs que le NSDAP voulait alors terroriser pour les pousser à quitter l’Allemagne et la gauche anticapitaliste (principalement communiste du KPD) qui subit un premier génocide.

2) Le nombre de victimes du nazisme

De 1941 à 1944, le nombre de victimes du nazisme généralement admis est le suivant :

- Civils soviétiques : entre 13 500 000 et 15 760 000

31 décembre 1937 : « La lutte contre le bolchevisme mondial est le but principal de la politique allemande » (Goebbels, ministre nazi de la propagande)

- Combattants soviétiques : entre 8 800 000 et 11 700 000 dont Prisonniers de guerre soviétiques : 3 600 000

- Juifs : 5 000 000 à 6000 000 dont 3000000 de Polonais

- Civils polonais non-juifs : 1 900 000

Les victimes polonaises du nazisme

- Tsiganes : 250000

Le génocide des Tsiganes par les nazis

- Handicapés mentaux ou physiques : 200 000

- Homosexuels

La persécution des homosexuels sous le Troisième Reich

3) Le fascisme ne doit pas être réduit à Hitler

Les manuels scolaires comme de nombreux sites web et ouvrages historiques ont trop tendance à focaliser le fascisme autour du personnage d’Adolf Hitler, petit SDF d’origine étrangère, qui n’aurait rien fait sans ses puissants soutiens financiers et donneurs d’ordre.

La couille d’Hitler, les fripouilles et les andouilles

Hitler : Diable, malade mental ou fasciste normal ?

Hitler naît le 20 avril 1889 en Autriche, fief du pré-fascisme

Hitler, du SDF au führer antisémite du 3ème Reich

3) Le fascisme, hydre aux multiples têtes

Le fascisme se développa en Europe dans les années 1919 à 1945 comme une hydre aux multiples têtes car il s’appuyait partout sur plusieurs forces sociales dont :

la très grande majorité des nobles à une époque où beaucoup d’Etats étaient récemment dirigés par des rois et princes

De la féodalité au fascisme : les fantômes barbares (royalistes, cléricaux, conservateurs autoritaires) contre le progrès humain

Princes et nobles d’Allemagne des années 1920 à l’effondrement du IIIe reich

la grande majorité des officiers supérieurs

12 septembre 1919 : l’armée charge Hitler de construire le parti nazi

Mussolini Hitler Franco : Fascisme et armées du capital

des pans essentiels parmi l’institution judiciaire et les forces de l’ordre

Génocide de la gauche allemande et des Juifs par les nazis : Nuit de Noël 1933 au camp de concentration extermination de Fuhlsbuettel

Giuseppe Valenti assassiné par les fascistes (7 au 12 octobre 1922)

l’essentiel de la hiérarchie catholique

Concordat entre Hitler et Eglise catholique allemande 20 juillet 1933

fascisme paysan

Chaque fascisme national présente des spécificités : fascisme italien, portugais, croate, allemand, autrichien, français...

-> fascisme patronal

De New-York à Berlin... Big Business avec Hitler

Henri Deterding : Du cartel Shell, Esso, BP, Mobil, Chevron au fascisme

La collaboration de Renault avec le fascisme durant la seconde guerre mondiale

3 septembre 1939 Le cartel du pétrole et de la pharmacie IG Farben : Un exemple de grand patronat à l’origine de la Seconde guerre mondiale

Multinationale BMW : la famille Quandt rattrapée par son passé nazi

Fascisme et grand capital (Daniel Guérin, extrait)

Allemagne Pourquoi et comment le patronat a fondé le fascisme ?

La (grande) bourgeoisie et l’inavouable collaboration

FRANCO : une chance (« suerte ») pour le capital

Industriels et banquiers français sous l’occupation

Mur de l’Atlantique, monument de collaboration patronale française

Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir (par William F. Wertz, Jr.)


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message