3 août 2010 L’Equateur engage le monde dans l’économie post pétrolière (article national PG)

mercredi 7 août 2019.
 

Ce mardi 3 août, le lancement du projet Yasuni ITT a enfin été acté !

Le fonds fiduciaire qui va permettre la mise en œuvre de ce projet a en effet été approuvé et signé par le gouvernement équatorien. Le pétrole du parc Yasuni, réserve naturelle qui contient une des plus importantes biodiversités dans le monde, restera donc sous terre. L’économie post- pétrolière est en marche !

Après des mois de négociations, le PNUD et le gouvernement équatorien sont donc parvenus à un accord. Le fonds fiduciaire Yasuni ITT sera administré par trois représentants du gouvernement équatorien, un représentant de la société civile équatorienne, deux représentants des "contributeurs" internationaux (Etats et organisations internationales) et un représentant du PNUD sans droit de vote. La souveraineté nationale équatorienne est garantie, le projet est conforme à la constitution équatorienne.

Le capital du fonds sera exclusivement investi dans le développement des énergies renouvelables. Quant aux intérêts, ils seront dédiés à la lutte contre la déforestation des 40 zones protégées (4.8 millions d’hectares), à la gestion écologique des zones naturelles (5 millions d’hectares habités par des communautés indigènes et afro équatoriennes), à la reforestation du million d’hectares de forêts détruites en Équateur, à l’amélioration de l’efficacité énergétique nationale, mais aussi au développement social des zones concernées par le projet et à la promotion de l’évolution effective vers une société de la "bio connaissance".

La mise en place de ce projet est une grande victoire et un grand moment de joie pour le Parti de Gauche, comme pour toutes celles et ceux qui promeuvent une veritable révolution énergétique et la sortie progressive des énergies fossiles par une planification écologique. Il permet d’envisager une coopération internationale solidaire des initiatives de protection de l’écosystème et donc de l’intérêt général humain. Il est déjà source d’inspiration pour d’autres gouvernements d’Amérique du Sud et pourrait bien être le signe concret d’un tournant écologique à l’échelle internationale.

Le Parti de Gauche se félicite de la mise en place de ce projet ambitieux et demande au gouvernement français de s’engager sans délais sur une contribution financière conséquente. La création de ce fonds est un premier pas qui doit plus que jamais être soutenu afin que Yasuni ITT puisse remplir ses promesses.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message