Pfizer, un géant pharmaceutique capitalistique qu’il peut être utile de connaître.

samedi 11 septembre 2021.
 

Lien vers plusieurs dizaines d’articles de notre rubrique Pass sanitaire

http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

La fin des essais du vaccin Pfizer aura lieu début mai 2023 sur une échelle de population inédite.

Il peut être utile de connaître la nature du groupe pharmaceutique le plus puissant du monde.

** Article de Wikipédia sur Pfizer. Extrait.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charl...

« … Le 29 mars 2021, la Commission européenne publie les contrats pour les vaccins de Pfizer-Biontech et Moderna Inc., Or les documents sont incomplets. Michèle Rivasi [députée au Parlement européen] déplore que « le prix de doses, les avances payées par la Commission européenne, la propriété intellectuelle, la responsabilité en cas d’effets secondaires, l’indemnisation du laboratoire par les États, les clauses sur la livraison et sanctions : aucune de ces informations n’est disponible ! »44.

Le Bureau of investigative Journalism accuse en 2021 le laboratoire Pfizer d’avoir manié «  l’intimidation  » et le «  harcèlement de haut niveau  » dans ses négociations avec des pays d’Amérique latine. Pfizer aurait exigé de l’Argentine et du Brésil, en contrepartie de la livraison de vaccins, qu’ils mettent en gage des actifs souverains, dont des bases militaires et des réserves de leurs banques centrales, en garantie de potentiels frais juridiques futurs. Le laboratoire souhaite se dégager de toute responsabilité en cas d’effets nocifs du vaccin même en cas de négligence, de fraude ou de malveillance et faire payer aux États l’indemnisation des éventuelles victimes45.

Affaires judiciaires

Entre 1995 et 2009, 40 cas d’inconduite ont été portés devant les tribunaux. Un total de 6,171 milliards de dollars d’amendes a été acquitté. 6 cas présumés d’inconduite sont en cours d’examen 47. Cet aspect a été soulevé par le Parlement Européen lors du choix des fabricants de vaccins contre le Covid-1948.

Affaire du virus synthétique

En 2003, trois employés de Pfizer sont contaminés par un virus créé par les laboratoires de la société. La société reconnaît les faits, mais Becky McClain, une des employés contaminés, développe des symptômes plus graves que ses collègues. Elle se révolte et critique ouvertement les méthodes de Pfizer. Licenciée en 2005, Becky McClain porte plainte en accusant son ancien employeur de n’avoir pas mis en œuvre les mesures de sécurité nécessaires pour protéger ses employés et de l’avoir licenciée abusivement. Un procès s’est ouvert en mars 2010. La société affirme que le virus contracté par Becky McClain ne peut pas être celui développé par ses laboratoires, mais refuse également de communiquer le génome du virus synthétique aux autorités49.

Affaire du Trovan au Nigéria

Article détaillé : Trovafloxacine.

En mai 2007, le gouvernement nigérian porte plainte contre le groupe Pfizer, l’accusant d’avoir provoqué en 1996 la mort de onze enfants lors de tests de médicaments contre la méningite (trovafloxacine) sur les 200 enfants du test. D’autres enfants auraient été handicapés en développant des symptômes plus ou moins graves (surdité, paralysie, lésions cérébrales, etc.). Le groupe a, quant à lui, répondu que les tests avaient été pratiqués avec l’accord du gouvernement nigérian et que les décès n’étaient pas liés à l’absorption de Trovan (nom de marque déposée de la trovafloxacine)50,51. Le roman de John le Carré La Constance du jardinier et le film The Constant Gardener sont inspirés de cette affaire. Selon des informations divulguées par Wikileaks, Pfizer aurait engagé des détectives pour surveiller le procureur fédéral responsable du procès des essais cliniques du Trovan52. En 1997, les États-Unis avaient approuvé l’utilisation de la trovafloxacine pour les adultes, mais pas pour des enfants. La Food and Drug Administration aux États-Unis avertit que le médicament peut causer des dommages au foie, puis il est retiré53.

Epilepsie au Royaume-Uni

En 2016, Pfizer est condamné à une amende de £89 millions de livres pour avoir en 2012 augmenté le prix de ses médicaments contre l’epilepsie de 2600%54,55,56. Cette condamnantion est toutefois annulée en appel, en 201857.

Publicité mensongère

En 2009, Pfizer accepte de verser une amende record de 2,3 milliards de dollars US aux autorités américaines58. La société est accusée d’avoir fait la promotion abusive de plusieurs médicaments : le Geodon, le Lyrica et le Zyvox, dont un interdit par la FDA : le Bextra59, un médicament contre l’arthrite retiré du marché en 2005 pour des raisons de santé publique, dont de graves effets cardio-vasculaires60.

Condamnation en 2012 pour Corruption

En 2012, Pfizer est condamné à une amende de 60 millions de dollars pour la corruption de médecins et de représentants de gouvernement, afin d’y accroître ses affaires et ses ventes, pendant la décennie se terminant en 200661,62,63,64. La condamnation porte sur des pots-de-vin en Chine, République tchèque, Italie, Serbie, Bulgarie, Croatie, Kazakhstan et Russie65.

Liens avec l’affaire Cahuzac

Le 5 septembre 2016, Jérôme Cahuzac affirme, lors de l’ouverture de son procès, que le compte illégal qu’il avait ouvert en Suisse avait été alimenté (il parle de deux versements effectués en 1993) par des fonds venus des laboratoires Pfizer66. Selon lui, cet argent a servi au financement d’activités politiques au profit de Michel Rocard67.

Ces deux versements venant de Pfizer, dont il se serait dans un premier temps agi de rémunérations pour un conseil sur un prix de médicament, se décomposent en un versement de 817 500 francs le 4 janvier 1993 et un autre de 504 000 francs le 7 mai 199368. Ils auraient été déposés sur un compte ouvert par Philippe Péninque à la banque genevoise UBS69.

Corruption en Chine

En 2015, Pfizer est visé par une enquête pour corruption en Chine70,71,72. La firme est condamnée à une amende de $15,570 et à la confiscation de $468,000. En 2020, une nouvelle enquête est ouverte pour des faits similaires par la Securities and Exchange Commission73,74,75. »

**

Notes et références : voir le site de Wikipédia en utilisant le lien précédent.part of China corruption

plus d’informations sur l’historique judiciaire de Pfizer.

On trouvera dans ses articles des informations sur les profits réalisés par la firme résultant de la vente de son vaccin.

IMPRESSIONNANT CASIER JUDICIAIRE DE PFIZER

https://jeminformetv.com/2021/04/21...

* Pfizer, un historique judiciaire qui mérite d’être mieux connu. Source : https://lilianeheldkhawam.com/2021/... ** un article du magazine Les Échos sur l’avant dernier PDG de Pfizer . Ian Read, PDG deFpizer 2010 à 2019 Source : Les Échos https://www.lesechos.fr/2014/05/ian... 1008

Sabine Delanglade Publié le 20 mai 2014 à 1:01Mis à jour le 6 août 2019 à 0:00

Ce n’est pas parce que le patron de Pfizer, le numéro un mondial de la pharmacie, a mis 100 milliards de dollars sur la table pour avaler AstraZeneca, le numéro deux britannique, que cela a suffi à susciter l’enthousiasme outre-Manche. « Ce projet est dévastateur », a tonné lord Sainsbury, le roi de l’épicerie de Sa Très Gracieuse Majesté. C’est son prédécesseur, qui avait commencé sa carrière chez McDonald’s mais c’est bien Ian Read, qui a fermé en 2012 le centre de recherche de Sandwich, et les Anglais ne le lui pardonnent pas. Jugé arrogant par les députés, qui ont entendu sa plaidoirie, le patron du groupe, inventeur du Viagra, est persuadé de savoir comment réanimer les sentiments lorsqu’ils flageolent. A la place de la pilule bleue, Read aligne les billets verts et fait monter les enchères. Il en est à 117 milliards, de quoi, si l’objet de ses désirs craque, emporter la palme de la plus grosse OPA jamais faite sur une société britannique et lui fournir le bâton de maréchal d’une carrière entamée en 1978 comme auditeur chez Pfizer pour parvenir au sommet en 2010. Né en Ecosse, ayant étudié la chimie à Londres, il est, depuis longtemps, passé dans le clan yankee dont il a endossé les us, la nationalité et le niveau de revenus, 19 millions de dollars l’an dernier. Afin de restaurer le moral des troupes, entamé par le caractère emporté de l’ancien de Harvard auquel il succéda, il lança un programme : « Merci mon dieu, c’est lundi. » Cela ne l’empêchera pas, entre cessions et suppressions de postes, de sabrer 40.000 emplois, mais aujourd’hui il souhaiterait que ce soit à lui que les Anglais disent merci.

**

Annexe

Albert Bourla, PDG depuis 2019. Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Alber...

Ian Read, PDG de 2010 à 2019. Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Ian_Read

Jeffrey Kindler, PDG jusqu’en 2010. Wikipédia https://france2.wiki/wiki/Jeff_Kindler

** HD


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message