Le compte suisse de Cahuzac a été ouvert par son ami Péninque, ex-GUD, devenu conseiller de Marine Le Pen

dimanche 30 juin 2019.
 

Du compte ouvert en Suisse par Jérôme Cahuzac en 1992 remontent des odeurs absolument nauséabondes :

- par l’objectif d’un financement politique de Michel Rocard avec des fonds cachés provenant de l’industrie pharmaceutique

- par les liens entre un haut dirigeant socialiste et des fascistes

Incroyable ! Ce gonfleur de Cahuzac qui jouait les socialistes modernes et modèles :

- aurait utilisé ses fonctions en 1992 au ministère de la santé pour drainer des fonds auprès des grandes sociétés pharmaceutiques afin de préparer l’avenir politique de Michel Rocard et le sien en même temps

- faisait partie dans sa jeunesse d’un groupe de fêtards avec des membres du GUD à l’époque où ces sbires d’extrême droite cassaient régulièrement la figure à des militants de gauche et d’extrême gauche

- a gardé ces relations au point qu’il a demandé à l’un d’eux, Philippe Péninque, avocat spécialisé dans les montages fiscaux à l’étranger, d’ouvrir en 1992, à la banque suisse UBS un compte dont l’ayant-droit économique était "M. Jérôme Cahuzac".

- a monté plusieurs affaires financières juteuses avec la bande des Gudards autour de Jean-Pierre Eymié, cousin de sa femme.

- 4) Affaire Cahuzac : un proche de Marine Le Pen a ouvert le compte chez UBS en 1992

- 3) Cahuzac aurait planqué 16 millions d’euros...

- 2) Les liens inavouables de Jérôme Cahuzac avec les Gudards de Marine Le Pen

- 1) Marine et le F Haine ont un faible pour la République IMMORALE !

JPEG - 17.8 ko

5) Le compte a-t-il été ouvert en Suisse pour financer l’avenir politique de Michel Rocard ?

C’est ce qu’a prétendu Jérôme Cahuzac à l’ouverture de son procès ce 5 septembre 2016. Voici le point de vue publié par France Info sur son site :

Bien qu’inédite dans la bouche de Jérôme Cahuzac, cette hypothèse n’est pas nouvelle. Dès 2013, Mediapart et L’Obs avaient évoqué la piste du financement politique. Cette thèse est même au cœur du livre Dissimulations, publié début 2016 par un proche de Jérôme Cahuzac, Jean-Luc Barré. "Le plus troublant est que Jérôme Cahuzac n’ait fait aucun usage (...) de ces sommes [placées sur un compte en Suisse]", pointe l’auteur dans son ouvrage. L’enquête a, en effet, démontré qu’il n’y a pas eu de mouvements sur le compte entre 1994 et 1998, année où Jérôme Cahuzac décide de le transférer à la banque Reyl.

Dans le même livre, quelques lignes plus loin, l’ancien ministre du Budget donne du crédit à cette hypothèse, en racontant une anecdote survenue en 2013. Un jour, il croise Yves Colmou, ancien collaborateur de Michel Rocard et actuel conseiller de Manuel Valls. "Je ne te pardonne pas de nous avoir menti", lance ce dernier au "paria". Jérôme Cahuzac répond : "Ah non, pas toi ! Tous les autres, mais pas toi ! Ça va, là..." A l’époque, il refuse d’en dire plus : "De toute façon, je ne peux rien prouver. Alors, à quoi bon ?" Une version qu’il ne peut toujours pas étayer aujourd’hui.

4) Affaire Cahuzac : un proche de Marine Le Pen a ouvert le compte chez UBS en 1992

Un nouveau personnage apparaît dans l’affaire Cahuzac. Selon les informations du Monde, le compte suisse dont l’existence a été reconnue par l’ancien ministre du budget a été ouvert par Philippe Péninque, un proche de la présidente du Front national, Marine Le Pen.

C’est lui qui, en 1992, a ouvert à la banque UBS un compte dont l’ayant-droit économique était M. Jérôme Cahuzac, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Ce n’est qu’en 1993 que ce compte a été récupéré en nom propre par l’ancien ministre, via la société financière Reyl and Cie, basée à Genève, qui ne possédait alors pas de licence bancaire.

Plus tard, en 2009, le compte aurait été transféré à Singapour dans la filiale locale de la banque helvétique Julius Baer. Le compte était alors toujours sous gestion de la société Reyl.

... M. Péninque a reconnu avoir entretenu des relations amicales avec M. Cahuzac, qui était alors médecin. Il a affirmé ensuite : "Ce qui est illégal c’est de ne pas déclarer un compte, pas d’aider à l’ouvrir. Jérôme Cahuzac avait besoin d’un compte, je l’ai aidé à l’ouvrir."

Simon Piel et Agathe Duparc

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur sa source ci-dessous :

http://www.lemonde.fr/politique/art...

Journal du GUD : Noter la francisque pétainiste et sur le bouclier la croix fasciste de défense d’OCCIDENT

JPEG - 37.9 ko

3) Cahuzac aurait planqué 16 millions d’euros...

Selon Antoine Peillon, spécialiste de l’évasion fiscale, les 600 000 euros que Cahuzac aurait soustraits au fisc français en les planquant en Suisse puis à Singapour, sont bien en deçà de la réalité. Selon des sources confirmées, ce seraient bien environ 16 millions d’euros que Cahuzac a oublié de déclarer au fisc. Hollande et Ayrault sont aujourd’hui au courant de l’ampleur de ce détournement. Cela aussi ils le taisent aux français en prétendant ne pas "entraver" le bon déroulement de la justice. A bon entendeur, salut !

La campagne 2012 du GUD Paris pour les élections étudiantes a été animée par Alexandre Gabriac, en photo ici faisant le salut hitlérien devant un drapeau nazi

JPEG - 25.6 ko

2) Les liens inavouables de Jérôme Cahuzac avec les Gudards de Marine Le Pen

Patricia Cahuzac, ex-épouse de Jérôme, est la cousine de la femme d’un avocat parisien, Jean-Pierre Eymié. Ce dernier est installé rue Marbeuf, dans le 8e arrondissement de Paris. Il porte au sein d’un petit cercle le surnom de "Johnny le boxeur". C’est un ancien du GUD, l’organisation étudiante d’extrême droite radicale réputée pour ses méthodes musclées. M. Eymié est associé au sein de son cabinet avec un autre avocat, lui aussi ex-"gudard", Philippe Peninque, l’homme qui a ouvert le compte de Jérôme Cahuzac à UBS en 1992. Et qui est aujourd’hui conseiller proche de Marine Le Pen.

Peninque et Eymié sont les grands amis de celui qui est alors chirurgien de profession, et pas encore ministre du budget de François Hollande. La petite bande se retrouve régulièrement depuis la fac, autour d’un golf, à Vaucresson ou à la Baule. Ou encore dans la jolie maison du cap Benat, près du Lavandou, dans le Var, chez les Eymié. Jerôme Cahuzac se met à la boxe et au vélo, comme ses deux amis. "Tout cela forme une petite fratrie très familiale", racontait un proche ces derniers jours.

Jérôme Cahuzac fraye alors en plein "Gud business". Une bande virile, un univers clos, où on ne fait des affaires que dans l’entre-soi. Eymié et Peninque jouent les "rabatteurs". Le premier adresse des clients au spécialiste des implants capillaires. Le second, grand manitou des activités du clan, s’occupe, lui, de l’argent et des affaires.

C’est ensemble que cette petite bande décide d’investir dans des mines au Pérou via une SCI nommée La Rumine, fondée par un autre "gudard", Lionel Queudot et sa femme. Ce dernier a expliqué à ses amis qu’il y avait de l’argent à faire, "dix à quinze fois la mise", selon un témoin de l’époque.

Plusieurs opérations sont réalisées, dont la dernière vire au fiasco. Le gouvernement péruvien met le holà. Plusieurs investisseurs perdent sèchement leur mise. Jérôme Cahuzac, lui, a déjà une petite aura. Il fera partie des clients chanceux qui auraient été remboursés par Lionel Queudot, expliquait il y a quelques jours au Monde un financier, assurant que "l’argent allait ensuite sur un compte UBS".

Pour lire la suite, cliquer sur la source dont l’adresse URL est portée ci-dessous :

http://www.lemonde.fr/politique/art...

1) Marine et le F Haine ont un faible pour la République IMMORALE !

On s’en doutait, mais voilà que le F Haine et son héritière Marine sortent du bois. Tata Marine donc, mais aussi la nièce Marion, courent les plateaux télé, crient à l’indignation, appellent à la dissolution de l’assemblée nationale. La raison ? Cahuzac a franchi la limite de la moralité. Ainsi, le F Haine essaye de rafler la mise en bluffant, comme le joueur de poker prêt à mentir pour cacher sa donne, pour dissimuler ce qu’il a au fond de sa tête. Rafraîchissons donc la mémoire de Marine sur sa réelle conception de la morale en politique.

L’homme politique le plus condamné de France est un certain Gaston Flosse. Il commet ses forfaits en Polynésie française. La liste de ses condamnations est si grande que nous renonçons, A gauche pour de vrai ! à en écrire la liste. Toute la panoplie y figurerait :

- corruption,

- prise illégale d’intérêt,

- détournement de fonds publics,

- etc…

ce qui lui vaudra 5 années de prisons fermes par ci, ou 4 autres assorties d’un sursis par là.

A l’heure du choix, Marine Le Pen privilégie la République Immorale. Car lors des dernières élections territoriales, elle a rencontré Gaston Flosse sur les terres de celui qu’on appelle “le vieux lion” ou encore “l’insubmersible”. Interrogée sur cette rencontre de soutien au vieux sénateur, proche d’un certain Jacques Chirac, elle a tombé le masque et a déclaré sans ambages :

“je préfère une République immorale” à “pas de République du tout” !

Elle entendait ainsi faire obstacle à la candidature d’Oscar Témaru, favorable à l’indépendance de la Polynésie. Il faut dire que le F Haine n’avait pas la possibilité de présenter un candidat puisque son chef de file “naturelle” sur place était frappé d’une mesure d’inéligibilité.

En réalité, entre le F Haine de Marine et l’immoralité en politique, c’est une longue histoire. Le 5 juin 2012, Médiapart, encore lui, a eu la bonne idée d’établir la liste des condamnations dont le F Haine ou ses membres ont fait l’objet. Une liste si longue que l’ascenseur de notre écran d’ordinateur en a attrapé une crampe monumentale. Alors échauffez-vous avant de cliquer sur l’adresse URL portée en source pour découvrir cette liste.

Mais les arrangements du Front National avec la morale en politique ne s’arrêtent pas en si mauvais chemin. La nouvelle tombe à peine et elle est énorme. Mais elle vient du très sérieux et respectable journal le Monde. Un certain Philippe Péninque, proche, très proche de Marine, l’héritière du trône F Haine, a ouvert, en personne, le compte frauduleux de Monsieur Cahuzac. Il avoue entretenir une relation amicale avec Cahuzac le médecin, il avoue ouvrir les comptes secrets en Suisse de Cahuzac le fraudeur.

Source : http://agauchepourdevrai.fr/post/47...

Qu’on ne s’y trompe surtout pas, l’oligarchie et ses oligarques font le jeu du F Haine. Ce n’est pas le Front de Gauche qui fait monter l’extrême droite. Ce n’est pas Mélenchon qui est l’alter égo de Marine Le Pen. En réalité, lorsqu’on examine ce que propose l’extrême droite à l’assemblée, on découvre des positions et des propositions de loi dans la droite ligne de la pensée libérale si chère aux oligarques. Ainsi, un certain Bompard propose de créer une main d’œuvre “gratuite” que l’on mettrait à la disposition du secteur privé. Cette main d’œuvre gratuite, c’est, dans la tête de Bompard, le chômeur. Croyez nous ou pas, Sarkozy disait exactement la même chose lors de sa campagne de 2007. Ainsi était-il pour que :

“ les titulaires d’un minimum social aient une activité d’intérêt général, afin d’inciter chacun à prendre un emploi, plutôt qu’à vivre de l’assistanat”.

Si vous souhaitez le changement pour de vrai vous ne le trouverez ni du côté des oligarques, ni du côté du F Haine qui finit toujours par se ranger du côté de l’oligarchie, même lorsqu’elle est bardée de condamnations, qui finit toujours par proposer des réformes économiques et sociales dans la droite ligne de la pensée oligarchique libérale. Si vous souhaitez maintenant un changement à gauche, pour une VI République écosocialiste et exemplaire, vous n’avez aucun autre choix que le Front de Gauche.

Sydne93


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message