Poster un message

En réponse à :

La CAGOULE, organisation fasciste française

jeudi 26 août 2021 par Jacques Serieys

- 1) Le contexte des années 1934 1935
- 3) Les liens de la Cagoule avec le grand patronat
- 6) La Cagoule, son implantation et ses liens dans l’armée
- 8) Du 15 au 16 novembre 1937, échec du coup d’état fomenté par la Cagoule


En réponse à :

La CAGOULE, organisation fasciste française

lundi 13 mai 2019

En faisant une enquête sur la mort de mon oncle Pierre Grenet, commandant d’un groupe de bombardement d’assaut en vol rasant en mai 1940, j’ai découvert que le 14 mai 1940, jour de "la percée de Sedan", le Général Billotte en charge de la défense française de la Meuse à la mer du nord avait analysé que le sort de la guerre se jouait sur la destruction du pont de Gaulier près de Sedan. Ce pont avait été construit par l’armée allemande avec d’énormes caissons métalliques pour supporter le passage de la colonne de 1000 panzers de Guderian. C’était le seul passage possible. Tous les autres ponts avaient été détruits.
Tous les bombardiers anglais et français en état de voler ont reçu l’ordre dans la nuit précédente d’aller bombarder le pont de bateaux.
Avant le départ de chaque unité, un contre ordre du Général Huntzinger (en charge de la défense de ce secteur) a été transmis indiquant qu’une contre offensive était en cours pour détruire le pont par une attaque terrestre.
Dans les archives militaires et dans des livres sur cette période, on découvre que loin de préparer une attaque le général Huntzinger était occupé à reculer son pc et qu’il n’avait aucune unité en capacité et ayant reçu l’ordre de mener cette attaque.
Les missions de bombardement du 14 mai ont été détournées du pont de bateaux pour aller attaquer d’autres cibles.
Dans l’après midi, un nouveau message du Général Huntzinger a été transmis indiquant que sa contre offensive n’avait pas pu être lancée.
Le pont de Gaulier a ainsi été préservé.
Dans la journée, les 1000 panzers de Guderian ont pu effectuer leur attaque massive appelée la percée de Sedan.
L’histoire a retenu la formule : "Huntzinger a donné les clés de Sedan" et la rengaine sur l’incompétence des généraux français de l’époque a été installée pour éviter de se poser des questions sur le sabotage délibéré organisé par les généraux français liés à la cagoule et à l’extrême droite, donc fascistes qui ont fait le choix de Hitler plutôt que Staline.
Le Général Huntzinger a limogé le Général Rochard le 21 mai, le seul qui avait opposé une véritable résistance à l’armée allemande dans le secteur.
Le même jour, le 21 mai 1940 le général Billotte a été tué dans un "accident de la circulation", un camion militaire français a violemment percuté sa voiture.
Le Général Huntzinger (cité souvent comme étant un des membres de la cagoule militaire) a été désigné comme le représentant français pour signer l’armistice du 22 juin 1940. Il sera aussi le premier ministre de a guerre de Pétain.
Je suis à la disposition de ceux qui voudraient organiser une présentation de mon livre : "Affaires d’Honneur. La prise de pouvoir par les fascistes français en huit jours de mai 1940."http://www.pierre-grenet.net/2018/0...



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)