Malgré l’échec aux européennes : "personne n’est capable de fédérer" comme Mélenchon, juge Éric Coquerel

lundi 17 juin 2019.
 

Pour le député LFI, Jean-Luc Mélenchon reste le mieux placé pour représenter le mouvement, malgré le score décevant des insoumis aux élections européennes.

Vidéo de l’émission :

https://www.dailymotion.com/video/x...

Après l’échec de la France insoumise aux élections européennes, Jean-Luc Mélenchon est-il toujours le mieux placé pour porter le mouvement ? Alors que les critiques sur l’organisation interne du mouvement, ainsi que sur sa ligne politique, se font de plus en plus entendre, le député de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel estime lui que "personne n’est capable de fédérer de manière aussi naturelle", que l’ancien candidat à la présidentielle. Advertising Ouverture dans 0

Pour ce cadre du mouvement, invité lundi d’Audrey Crespo-Mara sur Europe 1, la mauvais passe des Insoumis "peut être juste une chute de tension", si toutefois "on prend garde à ne pas tout faire exploser". Et d’appeler à éviter "des affrontements internes qui n’ont pas lieu d’être".

Des critiques sur la ligne et l’organisation du mouvement

En effet, depuis le mauvais résultat de la liste portée par Manon Aubry (6,31%) lors du scrutin européen, bien loin des sommets atteints lors de la présidentielle, les difficultés s’amoncellent au sein du mouvement qui cherche, depuis le début du quinquennat, à incarner la première force d’opposition à Emmanuel Macron. Samedi, une des figures de LFI, Charlotte Girard, a annoncé son départ, fustigeant la "désorganisation" du mouvement, ainsi que l’impossibilité d’y exprimer ses désaccords. Quelques jours plus tôt, 42 cadres et militants avaient diffusé en interne une note, révélée par Le Monde, critiquant point par point le fonctionnement interne de la structure.

Et le débat de la ligne politique est particulièrement alimenté par une Clémentine Autain à l’offensive depuis le 26 mai. La députée et co-directrice de la revue Regards appelle elle à construire un nouveau "cadre de rassemblement politique et citoyen" avec les autres forces de gauche.

"On a besoin d’une figure tribunitienne"

"Emmanuel Macron rêve d’un paysage politique qui se résume à lui et le Rassemblement national", alerte Éric Coquerel, "ce n’est pas la peine de leur faciliter le travail". "Je commence à sentir monter de la tension, des anathèmes, et ce n’est pas comme comme ça qu’on règle des désaccords politiques", poursuit-il, appelant à la "raison".

Pour le député de Seine-Saint-Denis, Jean-Luc Mélenchon reste celui le plus apte à porter le mouvement de la France insoumise. "On a besoin d’une figure tribunitienne. Je ne vois personne capable de fédérer de manière aussi naturelle" que l’ancien candidat à la présidentielle, juge-t-il. Car, selon lui, le député des Bouches-du-Rhône "arrive à synthétiser" les différentes lignes au sein du parti. Et d’écarter les critiques en autoritarisme visant le chef de file des Insoumis.

Jean-Luc Mélenchon devrait s’exprimer bientôt sur son avenir

Avec la deuxième place de LREM en France aux élections européennes, Emmanuel Macron "continue la recomposition de son camp et des libéraux", rappelle Éric Coquerel. "Ne lui facilitons pas le travail", répète-t-il donc encore.

Très discret depuis le 26 mai, Jean-Luc Mélenchon a promis une mise au point prochaine sur son rôle. Après le 6 juin, "je dirai mon appréciation du moment politique. Je proposerai une suite pour notre chemin et je dirai ce qu’il en sera pour moi", a-t-il déclaré le 1er juin.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message