Face au racisme, solidarité avec les Roms !

vendredi 5 avril 2019.
 

Depuis le lundi 25 mars, des agressions racistes se sont multipliés en Ile-de-France contre des personnes roms ou perçues comme telles. Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Bondy, Montreuil, Saint-Denis, des agressions, des lynchages parfois, et des « expéditions punitives » contre des campements roms ont fait de nombreux blessés, certains gravement.

Des milliers de personnes sont terrorisées, se terrent chez elles, veillent la nuit, et les enfants roms se voient contraints de ne plus aller à l’école. Tout cela suite à de folles rumeurs racistes quant à de prétendus rapts d’enfants par des Roms.

Les initiateurs de cette campagne et les auteurs de ces agressions doivent être recherchés et sanctionnés. Les pouvoirs publics doivent prendre la mesure de la gravité de ces évènements et prendre toutes les mesures pour protéger les populations menacées.

Le racisme anti-Roms est intolérable. Pourtant il est fort répandu en France, et il a malheureusement été alimenté ces dernières années par de multiples propos scandaleux tenus par des responsables politiques, du discours de Sarkozy à Grenoble en 2010 à Manuel Valls alors Premier ministre décrétant que les Roms « avaient vocation à rentrer en Roumanie ou en Bulgarie ». Ce discours largement répandu parmi certains politiques vient cautionner des politiques publiques qui multiplient les démantèlements des campements roms, les expulsions du territoire et refusent d’organiser le ramassage des ordures ou d’assurer l’accès à l’eau potable...

Au-delà de la protection immédiate qui doit être assurée aux communautés roms face aux agressions racistes dont elles sont victimes, les pouvoirs publics doivent agir d’urgence pour lutter contre la précarité que subissent ces populations et améliorer leurs conditions de vie.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message