NOUVEL ACCORD DE LIBRE-ÉCHANGE : LES FRANÇAIS TOUJOURS PAS CONSULTÉS

dimanche 22 juillet 2018.
 

Jeudi 5 juillet, à l’Assemblée nationale, les députés ont échangé sur un nouvel accord en faveur d’une augmentation des échanges commerciaux entre l’Union européenne et la Nouvelle-Zélande. Encore une fois, la démarche va dans le sens inverse de la transition écologique.

Pour visionner la vidéo de l’intervention (Clémentine Autain) à l’Assemblée nationale, cliquer sur l’adresse URL portée en source (haut de page, couleur rouge).

Cet accord vise à augmenter les échanges de produits fabriqués à l’autre bout du monde et met en concurrence des producteurs agricoles de petites et moyennes exploitations avec des fermes industrielles néozélandaises, au péril des normes sanitaires et sociales européennes.

Et comme avec le CETA, le débat démocratique est confisqué et les études d’impact portant sur ces accords se limitent à une propagande libérale au service d’un consumérisme effréné.

Intervention de la députée Clémentine Autain à l’Assemblée, pour redonner aux peuples le pouvoir de décision et pour un autre choix de société, pour libérer les peuples plutôt que les multinationales.


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message