25 et 26 décembre 2010 En Tunisie, des manifestations dégénèrent en affrontements avec la police 13 jours de manifestations à Sidi Bouzid (article du Monde et video)

jeudi 28 décembre 2017.
 

En proie à des troubles sociaux depuis huit jours, qui ont donné lieu à de violents heurts entre manifestants et policiers, et provoqué la mort d’un jeune tué par balles, la Tunisie a connu de nouveaux affrontements dans la nuit du 25 au 26 décembre.

Des centaines de Tunisiens se sont rassemblés dans la ville de Souk Jedid (19 000 habitants), tout près de Sidi Bouzid, au centre-ouest du pays, et ont mis le feu à la sous-préfecture tandis que la garde nationale a tenté de disperser la foule avec des tirs de sommation.

Un peu plus loin, à Regueb, environ 2 000 manifestants se sont heurtés violemment à la police pendant plus de six heures, selon un syndicaliste cité par l’AFP. Des jeunes réclamant le droit au travail ont mis le feu à une banque ainsi qu’à un tribunal, et ont détruit un café appartenant à un membre du parti au pouvoir, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD).

Samedi, à l’appel de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), la centrale syndicale unique, une marche pacifique a rassemblé plusieurs centaines de personnes à Tunis. A Paris, dimanche, un comité de soutien a organisé un rassemblement devant le consulat général de Tunisie.

Ces troubles trouvent leur origine dans la tentative de suicide d’un jeune diplômé chômeur, vendeur ambulant de fruits et de légumes, à Sidi Bouzid, première ville agricole. Le 17 décembre, Mohamed Bouazizi, 26 ans, a tenté de s’immoler en s’aspergeant d’essence devant la préfecture après s’être fait confisquer sa marchandise par la police municipale parce qu’il n’avait pas les autorisations nécessaires. Son état est toujours jugé grave.

Dès le lendemain, une manifestation de solidarité a eu lieu dans la ville. Le mouvement s’est étendu les jours suivants à Sfax, Sousse, Meknassy, Kerouan, Bizerte. Les affrontements les plus violents se sont produits mercredi 22 décembre dans la ville de Menzel Bouzaïene, à environ 60 kilomètres de Sidi Bouzid, où les manifestants avaient dressé des barricades et mis le feu à un train de marchandises, à un local du RCD, ainsi qu’à trois véhicules de la garde nationale.

Révolution démocratique tunisienne et chute de Ben Ali (article et 50 documents)

COCKTAILS MOLOTOV

Un jeune diplômé, Mohamed Ammari, a été tué par balles, lorsque les policiers ont tiré sur la foule. Plusieurs manifestants ont été blessés. Le ministère de l’intérieur a reconnu "un mort et deux blessés parmi les assaillants", deux jours plus tard, le 24 décembre. Il a justifié le fait que la garde nationale avait dû "recourir aux armes dans le cadre de la légitime défense" en raison de jets de cocktails Molotov.

A Sidi Bouzid, où un autre jeune chômeur de 24 ans, Houcine Néji, a trouvé la mort le 22 décembre en escaladant un pylône électrique - un suicide, selon des syndicalistes sur place -, les tensions persistent malgré le déplacement du ministre du développement et de la coopération internationale, Mohamed Nouri Jouini. Le ministre a annoncé des mesures pour la création d’emplois et le lancement de projets pour un montant de 15 millions de dinars (environ 7,85 millions d’euros).

Le secrétaire général du parti au pouvoir, Mohamed Ghariani, a fait également le déplacement à Sidi Bouzid, vendredi, pour vanter, lors d’un meeting, la politique du gouvernement. Sur place, un important dispositif policier a été déployé et reste, depuis, présent.

A la différence des graves troubles sociaux survenus dans le bassin minier de Gafsa en 2008, des représentants de l’UGTT accompagnent cette fois un mouvement que beaucoup décrivent comme spontané. Le chômage des jeunes diplômés, un phénomène qui concerne tout le Maghreb, est un fléau particulièrement dévastateur en Tunisie.

Isabelle Mandraud Article paru dans le Monde édition du 28.12.10

1) Video

En cliquant sur l’adresse URL portée en source, vous pourrez visionner un reportage télé ( en arabe) sur les évènements


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message