26 juillet 2011 L’OVNI de Petit-Rechain atterrit

samedi 15 juin 2019.
 

1) L’épopée d’une photo

De 1989 à 1991 la Belgique connaît une vague de milliers de témoignages sur des OVNIS triangulaires lumineux aperçus dans le ciel. Un cliché réussi attire particulièrement l’attention et l’épopée de la "photo de Petit-Rechain" commence : publication en couverture de la revue Sciences et nature, édition de travaux basés sur elle...

Un physicien universitaire développe à partir de ce document une théorie sur la propulsion par radiations ultraviolettes des engins extraterrestres.

Un mathématicien réalise une simulation par calcul matriciel pour étudier le mouvement tridimensionnel représenté.

Le directeur de la société Fleximage spécialisée dans l’interprétation par ordinateur conclut en 1993 qu’« il n’y a pas de trucage et que le témoin a réellement photographié un objet matériel dans la nuit. »

Durant vingt ans, la polémique fait rage. Les sceptiques avancent que la photo peut représenter un vaisseau militaire furtif américain : le F 117. La SOBEPS (Société Belge d’Etudes des Phénomènes Spatiaux) prend contact avec des experts en traitement de l’image et publie un livre sur le sujet avec l’image célèbre en couverture.

2) La réalité

Ce 26 juillet 2011, la plus célèbre photo d’OVNI de l’histoire humaine finit son épopée médiatique.

Son auteur, enfin connu, Patrick Maréchal (à l’époque ouvrier ajusteur), explique son matériel de trucage :

- 4 ampoules (faisant fonction de spots) dont une colorée au marqueur rouge installées sur un triangle de polystyrène

- un téléobjectif ayant une focale de 100 mm, une pellicule 200 ASA, et une pose très courte

" J’ai tenu compte des formes que tout le monde voyait" précise-t-il.

Une fois réalisée et montrée, la photo épate ses collègues de travail, succès qui pousse son auteur à réaliser une trentaine de tirages.

Le président de la SOBEPS, informé de l’intérêt du cliché, rencontre Patrick Maréchal qui se voit obligé d’inventer toute une histoire pour valider son illustration.

Le réseau du web accroit ensuite la popularité de la "photo de Petit-Rechain" et sa diffusion mondiale.

La révélation du trucage ce 26 juillet 2011 n’a évidemment rien changé aux convictions profondes des ufologues.

Jacques Serieys


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message