Poster un message

En réponse à :

27 octobre 1943 Trotskistes Résistants assassinés par des Staliniens

samedi 31 octobre 2020

Le 26 ou le 27 octobre 1943, quatre militants trotskistes : Pietro Tresso, Abraham Sadek, Pierre Salini et Jean Reboul, ainsi qu’un membre du PCF Jean Maraval sont exécutés dans le maquis Wodli par des résistants communistes.


En réponse à :

27 octobre 1943 Trotskistes Résistants assassinés par des Staliniens

lundi 26 février 2018

Plus j’en apprends sur le trotskisme et les trotskistes plus je deviens "stalinien".

Les trotskistes sont effectivement des traitres à la cause socialo-communiste, depuis le début jusqu’à maintenant. Leurs positions sont systématiquement anti-étatistes, antinationalistes et antirépublicaines. Ils s’amusent à relayer de la propagande royaliste antirépublicaine en accusant sans arrêt la République elle-même d’être "bourgeoise". Ils relaient aussi la propagande antibolchévique et anticommuniste qu’ils ont rebaptisé "antistalinienne" alors que Staline est mort en 1953, peu de temps après la guerre alors que leurs vomissures sur l’URSS durent jusqu’à maintenant.

Ils se vautrent dans l’ethnicisme et le tribalisme sous prétexte de respecter les "cultures ancestrales" au dépend des identités nationales comme les kurdes du PKK, de purs trotskistes. Ils rejoignent ainsi bien souvent les positions des racistes identitaires cachés dans les mouvements séparatistes ethniques de tous bords, servant à faire imploser les nations. Tout ceci va dans le sens de l’aristocratie héréditaire et de l’extrême-droite. D’où l’appellation "hitléro-trotskistes". Nombreux sont les trotskistes à avoir rejoint les rangs de la droite et de l’extrême-droite. Quand on vous dit que des "gens de gauche" collaboraient vous pouvez être sûr que c’était des trotskistes. Trotskisme et entrisme étaient presque synonymes à un moment donné. Etre un trotskiste c’est être une taupe ou un idiot utile de la bourgeoisie. Les trotskistes sont évidemment complices de la bourgeoisie aristocrate anglo-saxonne. Les plus éminents trotskistes sont des propagandistes anticommunistes anglo-saxons comme Georges Orwell. La "4e Internationale" est une imposture totale.

Et nombreux sont ceux qui auraient pu vouloir la mort de Trotski dans cette période extrêmement troublée. À commencer par les républicains espagnols exilés en Amérique du Sud, trahis par Trotski en personne. En effet pendant la Guerre d’Espagne de 1936 à 1939, pendant que les vrais communistes et socialistes donnaient leurs vies pour sauvegarder la République Espagnole et combattre les franquistes, Léon Trotski lui-même a exhorté ses sympathisants à ne pas intervenir et laisser les franquistes faire tomber la République, sous prétexte qu’elle était "bourgeoise", selon ses propres mots. Ainsi pendant que de vrais communistes, y compris de nombreux français du PCF et de la CGT, se battaient contre les franquistes, les trotskistes eux sont restés l’arme au pied, voire même ont aidé les franquistes à faire tomber la République. La dictature fasciste de Franco était bien évidemment le fait de la Monarchie qui plus tard a le plus naturellement du monde repris le pouvoir héréditaire en se faisant au passage passer pour de bons samaritains pourfendeurs de la Dictature et nos braves trotskistes les ont bien aidés. La belle mascarade !

Aujourd’hui ces mêmes traitres de trotskistes enfoncent le clou en Espagne en voulant la diviser et l’ethniciser avec leur séparatisme catalan. Ils osent se servir du prétexte de fonder une soi-disant "république catalane" pour mieux tuer l’idée de République Espagnole, et ils aident la monarchie à se faire passer pour la garante de l’Union Nationale Espagnole. Les manœuvres des hitléro-trotskistes vont toujours dans le sens de la haute bourgeoisie. Le trotskisme c’est la couverture "de gauche" de la droite et l’extrême-droite.

La Guerre d’Espagne est la cause de la mort de Trotski et franchement peu importe qui l’a tué. Ce n’est même pas sûr que l’ordre soit venu de Moscou. Quand aux 5 pauvres trotskistes de l’article, on ne sait pas ce qu’ils ont fait mais les Résistants n’étaient pas du genre à tuer pour rien.

Après je n’ai jamais cautionné le meurtre ou la violence mais faut dire ça aussi aux fascistes et aux traitres qui les aident.



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)